Archives pour la catégorie " Sérigraphie Artisanale "

To Blend, les Tontons Racleurs chez Blender01

Posté le 8 novembre 2010 à 13 h 36 min dans Blog, Sérigraphie Artisanale.

Invités par Alexis de Blender01 à réaliser 3 séries de t-shirts et à investir l’espace de son magasin, nous avons exploré l’idée du « blend », mélangeant idées, formes et images d’origine différentes au sein de mêmes objets.

Sérigraphie sur vitrine, tee-shirts et 10 séries d’images vous attendent jusqu’au 25/11 au 180 rue des Chartreux à 1000 BXL (Ma-Sa 11-18h)… allez voir !


Pas encore de commentaires

Laisser une réponse

Aidan & the Italian weather ladies – Poster

Posté le 8 novembre 2010 à 13 h 28 min dans Blog, Sérigraphie Artisanale.

Nouveau poster imprimé pour mes excellents amis de Aidan & the italian weather ladies. 1 passage en dégradé, 1 passage aubergine.

Découvrez leur musique sur http://www.myspace.com/floatinghome (en concert ce vendredi 12 à la compilothèque et le 1/12 au bota en première partie de Get Well Soon)


Pas encore de commentaires

Laisser une réponse

Faire-part de naissance sérigraphié

Posté le 15 septembre 2010 à 11 h 35 min dans Blog, Sérigraphie Artisanale.

En collaboration avec Corinne de Broleskine, une création de faire-part pour Agnès et Thomas, nés cet été.

Tirage à la main sur des fiches de couleur de récupération, encres à l’eau, as usual !


Un commentaire

Laisser une réponse

Marché Beaubeau

Posté le 9 septembre 2010 à 10 h 40 min dans Blog, Sérigraphie Artisanale.

Les Tontons Racleurs et moi même (en compagnie de Broleskine, boudouboudou et du club des créateurs contemporains) seront présents au marché beaubeau #9,  ces 18 et 19 septembre 2010, place royale à Bruxelles.

Au menu, nos productions jusqu’ici (posters, tees, magazine) et de l’impression textile en live ! Venez nombreux pour découvrir les dizaines de créateurs qui y présenteront leur boulot!


Pas encore de commentaires

Laisser une réponse

Showstar

Posté le 9 septembre 2010 à 10 h 23 min dans Blog, Sérigraphie Artisanale.

Avec les Tontons Racleurs, ça racle pas mal ces temps-ci !

Dernier projet en date, le tee-shirt officiel du groupe de Huto-Power-BritPop Showstar. Designé par nos soins et entièrement sérigraphié à la main, comme il se doit, dans notre atelier de la RTT.


Pas encore de commentaires

Laisser une réponse

Das Zomer Time à Bruxelles

Posté le 28 juin 2010 à 15 h 03 min dans Blog, Sérigraphie Artisanale.

Pour fêter l’été, Les Tontons Racleurs lancent une série de posters (et de cartes postales et t-shirts)… à voir au BozarShop dès le 1er Juillet


Pas encore de commentaires

Laisser une réponse

Les Tontons Racleurs

Posté le 25 mai 2010 à 14 h 19 min dans Blog, Sérigraphie Artisanale.

Ca y est, notre association de malfaiteurs est en route …

Nous sommes Les Tontons Racleurs.

Nous sommes Maud Dallemagne,  Pierre-Philippe Duchatelet & Nicolas Belayew

Clique sur l’image !

& viens à l’expo, le jeudi 3 juin à l’atelier #11 à 18h30


Pas encore de commentaires

Laisser une réponse

En rentrant du Marché BeauBeau #8

Posté le 18 mai 2010 à 7 h 48 min dans Blog, Sérigraphie Artisanale.

On a passé un chouette Marché BeauBeau au théatre de L’L !

Au menu : impressions en live. Et le message est bien passé, vous êtes venus nombreux avec vos vêtements pour les personnaliser.

Et cette fois, je n’étais pas seul à faire de l’impression live : Jérôme a sérigraphié des photos pour Moos, le plus beau fanzine du monde et McLoud est venu avec sa jolie petite presse typo de l’hôtel rustique.

Voici quelques jolies photos de ©cile…

Bon allez faut que je m’y mette là car il y a un vernissage à préparer d’ici 2 semaine et il reste du boulot au programme. A bientôt !


Un commentaire

  1. ed dit :

    Well done!

Laisser une réponse

La valiser à sérigraphier

Posté le 25 mars 2010 à 16 h 07 min dans Blog, Sérigraphie Artisanale.

Hum hum… 2 mois ou presque depuis mon dernier post… Je vais devoir m’appliquer un peu! C’est que ça demande une discipline de tenir un blog, en fait !
Surtout qu’en plus j’ai un sujet dont je voulais vous entretenir depuis un petit temps : la réalisation de ma valise à insoler, petit accessoire sérigraphique dont je ne suis pas peu fier.

J’ai eu cette idée il y a de ça plusieurs mois, à force d’imprimer en live sur des marchés et de répondre aux curieux que la sérigraphie pouvait se pratiquer en dehors de l’atelier, sauf en ce qui concerne l’insolation. J’avais fait un premier prototype à la surface d’insolation très petite et à la valise encombrante et puis les choses se sont un peu accélérées à la fin de ce mois de février.

Mes amies de Broleskine avaient été contactées par Pierre & Damien de PLMD pour participer à 48H/48P, un workshop à L’ESAMM de Metz où il serait question de faire un livre en deux jours (Morgan de PLMD explique très bien tout ça ici). Et elle avaient vendu la mèche, du genre: « On a un pote, Nico, qui a une valise à sérigraphier ! Vous voulez qu’il vienne avec nous pour imprimer les couvertures ? », ce à quoi ils avaient répondu: « Banco ! ».

La valise à insoler

Me voilà donc embarqué dans l’aventure, avec un prototype pas tout à fait abouti et une semaine pour fabriquer cette valise. L’objectif était aussi de faire ça avec un maximum de récupération, et que ça ne coûte pas un bras.

Je me suis donc dirigé vers mon fournisseur n°1 en matière première : Les Petits Riens.
Achats : 2 lampes à bronzer pour visage de 4 tubes de 15 watts chacune (donc 60 watts)  et un attaché-case de format adapté.

Arrêt au Brico en redescendant vers la maison pour acheter quelques boulons & écrous, un rouleau de « ruban d’étanchéité en aluminium » (qui s’avérera un mauvais investissement), de la colle à chaud et un pistolet et un morceau de Plexiglas épais (ouch ! le prix)

C'est le genre de lampes qu'il faut chercher

Ensuite direction l’atelier, où il me restait des sucres, un peu de câble, et un morceau de cornière en aluminium. Et une boite à outils !

Première étape : démonter les lampes à bronzer…. bonne surprise, tout est démontable sans casse: les connecteurs, les clips, les tubes, les ballasts, même la plupart des câbles !

Seconde étape : réfléchir un peu à comment faire rentrer tout ça dans l’attaché-case ( ça vaut quand même la peine de regarder au moment de l’achat à ce que la largeur de l’attaché-case soit un peu plus grande que la longueur des tubes que l’on aimerait y caser) et se rappeler de comment fonctionne les circuits des néons (allez je vous donne un tuyau quand même, il y a un plan de montage sur séri-suisse)


Troisième étape
: fabriquer un système pour fixer les tubes… dans mon proto c’était sur du bois, mais vu la place dans l’attaché case j’ai opté pour des cornières en aluminium que j’ai percées pour passer le câblage et sur lesquelles j’ai fixé à la colle à chaud les clips pour accueillir les tubes. Tester avec les tubes et les ballasts parce que quand tout sera rentré dans la valise, il sera un peu tard pour chipoter aux câbles qui passent en dessous des cornières par exemple.

Quatrième étape
: rendre la valise réfléchissante de l’intérieur. Je ne suis pas à 100% sûr que ça change quelque chose, mais on ne sait jamais… c’est pour ça que j’avais acheté le ruban d’étanchéité en aluminium. Mais en plus d’être difficile à coller et cher, il se détache avec la chaleur des lampes… sans doute un coup de bombe chromée comme sur mon prototype serait plus durable. Si j’ai le courage de tout démonter ou si je dois un jour en refaire une, c’est ce que je ferai en tous cas. (Bombe type Montana, pour graffitis, pas celle des magasins de bricolage, car elle est 3 fois moins cher et 2 fois plus couvrante)

Cinquième étape
: faire rentrer les supports pour les néons et les ballasts et câbler. Pour cela, j’ai percé le plastique de l’attaché case et fixé avec des écrous et boulons. J’ai mis les ballasts sur les côtés, 2 à gauche, 2 à droite, histoire que ce soit bien équilibré quand on porte, car le prototype était super déséquilibré (un ballast = +- 600g). Ne pas oublier un trou pour le câble d’alimentation et de mettre ce dernier. Bien serrer les boulons! Installer les tubes.

Ici on voit la cornière sur laquelle sont fixés les tubes


Sixième étape
: découper le Plexiglas à dimension, à la scie sauteuse… même si c’est un peu chaud vu la propension du Plexiglas à fondre à la chaleur provoquée par la friction de la lame. Le poncer, puis l’installer… de façon à ce qu’il soit bien à la surface (et donc que rien ne dépasse autour de lui), histoire de pouvoir mettre un cadre plus grand que la valise sans abîmer la toile et sans hors-contact. Ca nécessite un peu de réglage, quelques cales, etc…

Et finalement
, j’ai sorti, plié légèrement, huilé et remis l’axe de la charnière afin de pouvoir enlever le couvercle pour insoler tranquille et le remettre pour transporter la valise.

La tige de la charnière pliée

Au final, ça fonctionne… très bien ! le temps d’insolation auquel je suis arrivé avec la FOTECOAT 1915 de chez Fotec est de 25 ridicules petites secondes ! Bein oui, 120 watts sur un A4, ça pulse !

Ca pulse !

Je suis bien content de cette valise qui ouvre la porte à toutes les fenêtres à toute une série de projets mobiles…

Pour finir, je vous fait une petite liste des éléments et outils qui m’ont servi dans cette réalisation:

Liste de course :

  • 2 lampes à bronzer
  • 1 attaché case
  • Ecrous & boulons
  • Plexiglas
  • Bombe de peinture argentée
  • Cornière en alu ou autre système de fixation
  • Sucres

Niveau outils :

  • Scie sauteuse & lames
  • Tournevis
  • Pinces
  • Perceuse & mèches
  • Cutter
  • Pistolet à colle (ou époxy)

En action à Metz

En action à Metz

Révélation...

A bientôt !

PS :  ici Morgan documente tout le processus de 48H/48P


6 commentaires

  1. Jaïro dit :

    Terrible!
    J’applaudis des deux mains!

  2. gemma dit :

    et moi même avec les oreilles!!!

    Ole que ole y ole!

  3. damien dit :

    je dis « Banco »!

  4. anaïs dit :

    Epatant !

  5. pierre dit :

    19 ans après, me voilà de nouveau amoureux de la sérigraphie

  6. pascale dit :

    Fameux, c’est ingénieux tout ça… et ça me rappelle des disparitions subites dans la cave et des retours riches de créations! Vas-y Nico!

Laisser une réponse